Nos doigts sur le clavier

Pianotent en parfaite synchronicité

Des sons harmonieux et saccadés

Le temps d’un instant

 

Nous sentons la joie nous traverser

Tout en restant concentrés

Nous laissons les notes jouer

Le temps d’un instant

 

Nous sommes alors enveloppés

Par un cocon de volupté

Nos corps l’un par l’autre aimantés

Le temps d’un instant

 

Nos têtes l’une à l’autre collées

Dans le fondant de l’unité

L’un en l’autre fusionnés

Le temps d’un instant

Le temps d’une éternité

 

A ces moments volatils, furtifs, subtils qui nous prennent par surprise

Nous électrisent

Nous magnétisent

 

A Toi, Mon Eternel

Myriam, le 5 avril 2017

Retour à l'accueil