Dans le milieu spirituel, l’argent est une énergie qui doit circuler. Néanmoins, l’argent a été crée par une élite pour nous asservir.

Nous avons besoin d’argent pour vivre dans cette matrice. Mais n’est-ce pas alimenter ce système qu’en faisant le jeu de cette élite ?

GC et moi avons envie d’incarner le monde que nous voulons voir éclore : un monde sans argent. De notre côté, avant de nous retrouver, nous avons réfléchi sur cette notion d’argent. Nous y réfléchissons, maintenant ensemble. Nous sommes des artistes et nous voulons que nos créations soient accessibles au plus grand nombre. Vous pouvez y avoir accès ICI.

Dans mon chemin, je remarque que ce n’est pas à moi de gagner de l’argent. Je suis née dans une famille aisée, je n’ai jamais manqué de rien. Quand j’ai rencontré l’homme qui allait devenir mon mari et qui n’avait pas d’argent, nous avons utilisé l’argent que mon grand père m’avait laissé sur un compte. Puis il a trouvé un travail sûr et bien payé. Je n’ai jamais manqué de rien.

Quand j’ai quitté mon mari, j’avais de l’argent de côté et à ma disposition une petite maison léguée par mon père à sa mort. Je n’ai rien eu à acheter pour m’installer ; mon entourage m’a proposé des meubles sans que j’aie besoin de demander quoique ce soit. GC est venu me rejoindre. Il a également de l’argent de côté et il touche l’Allocation Adulte Handicapé.

Lorsque nous avons besoin de quelque chose, nous prenons sur notre réserve, ou alors l’univers nous le donne. Si nous ne pouvons pas payer ce que nous voulons, nous attendons. Autre chose de mieux viendra à nous.

Loi d’attraction et d’abondance nous promettent d’obtenir tout ce que nous voulons. N’est-ce pas une ruse de la matrice ? L’argent n’a rien de spirituel ! Cela ne veut pas dire que l’argent est « mauvais ». Les dons nous semblent plus en cohérence avec qui nous sommes. Permettre aux gens de donner ce qu’ils veulent. Si tout est équilibre dans cet univers, un tel donnera plus pour un autre qui ne donnera rien. Nous vivons dans la Foi et la Confiance.

 

Myriam et GC , le 25 avril 2017

Retour à l'accueil