Isabelle Padovani parle de la tyrannie de l’éveil dans cette vidéo. Et Je constate la même chose venant de l’extérieur. Dès que vous n’écoutez pas les conseils de thérapeutes spirituels, si vous n’êtes pas des petits moutons qui adhèrent à ce qu’ils prônent, cela veut dire que vous refusez de vous éveiller, que vous n’ascensionnerez pas, que vous ne ferez pas votre mission. Ô terreur ! Vous régressez, vous augmentez votre karma !

Plus jeune je donnais beaucoup de conseils à des gens qui venaient vers moi et se plaignaient. Ils n’écoutaient pas mes conseils, alors cela m’agaçait. Je les jugeais en pensant qu’ils ne voulaient pas se remettre en question et changer. Avec le temps, j’ai compris qu’on peut faire plus de mal que de bien en prodiguant des conseils ou en parlant de certaines choses, et que si la personne n’applique pas vos conseils, ce peut être tout simplement parce qu’elle n’est pas prête ou que ce n’est pas son chemin. Tout le monde ne va pas s’éveiller !

Quand j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité en 2012, je voulais que tout le monde s’éveille et je partageais à tout va ce que je découvrais. Au nom de l’éveil et de l’ascension, on peut exercer une pression et cela peut être plus néfaste que de laisser les gens dans l’ignorance. Vous ne savez pas ce que peut supporter une personne psychologiquement. Comme me le disait ma psy durant ma psychanalyse : « il y a des gens qu’on laisse avec leur dépression car cela peut être pire. »

Avec le recul, je reste prudente sur ce que je dis et à qui je m’adresse. Je n’incite d’ailleurs plus personne à devenir spirituel et à s’engager dans cette voie. Je vous invite à lire « Après l’extase, la lessive » de Jack Kornfield.

Si l’ascension et l’éveil sont une réalité pour certains, cela n’est pas le cas pour tous. Aimer, - car les « spirituels » aiment beaucoup parler d’amour inconditionnel mais ne l’appliquent pas beaucoup -, c’est apprendre à respecter les croyances de chacun, à ne pas essayer de convertir les foules, car au final, ne serait-ce pas répéter ce que les « spirituels » déplorent tant du monde 3D ?

GC a vécu son éveil spirituel par excès de jeûn et d’exercices respiratoires. Puis il a rechuté par défaut d’ancrage. Il n’avait qu’une envie : revivre cette expérience. Il a tout fait pour cela : exercices de respiration, de façon modérée toutefois, et en continuant de boire et de manger. 5 ans plus tard, il va mieux, certes, mais il n’a pas atteint le niveau de fin 2011 – début 2012. Il a compris que pour retrouver cet état, il ne devait pas forcer son corps, qu’il devait être doux et patient. Il mange quand il a faim et s’arrête quand il est rassasié. Il dort quand il est fatigué. Il médite quand il en ressent l’appel et laisse les pensées négatives partir d’elles-mêmes.

Les croyances de certains comme quoi il faut absolument ascensionner pour sauver la planète ne sont que des croyances. Pour certains, le véritable éveil est de bazarder nos croyances, et comme tout n’est que croyance …

La vie m’apprend la douceur, et c’est pour moi plus important que l’éveil et l’ascension, coûte que coûte.

 

Myriam, le 22 janvier 2017

Retour à l'accueil