Je croyais que la reconnaissance c’est dire à l’autre « tu es ma flamme jumelle » et que l’autre nous dise de même.

Quand ces termes de flammes jumelles ont-ils été crées ? Que se passait-il pour les couples qui n’avaient pas ce concept de flammes jumelles dans leur vocabulaire ? Que se disaient-ils pour exprimer ce qu’ils étaient l’un pour l’autre ? Que se sont dit Jésus et Marie Madeleine ? Que se disent les couples de flammes jumelles qui ne connaissent rien de ce concept ? Que se disent les couples de flammes jumelles muettes ?

Parce qu’elles ne se disent pas clairement les choses en employant cette formule toute faite, elles ne sont pas des flammes jumelles et ne se reconnaissent pas ?

Que faisons-nous du langage corporel, des gestes, de la douceur d’une caresse, de la voix et de ses intonations, de la profondeur du regard et de l’amour vrai qu’on peut y lire, de la vibration, de ce qui se passe sur les plans invisibles ?

Toi, mon Bien Aimé, nous sommes dans la croyance que tu ne me reconnais pas comme ta flamme jumelle. Souviens-toi de ce que tu m’as dit lors de notre première rencontre : « Tous tes gestes parlent pour toi ». Tous tes gestes parlent pour toi aussi mon Amour. Tu ne me dis pas « tu es ma flamme jumelle », alors pourquoi me sens-je aimée comme je ne l’ai jamais été par aucun homme, par personne avant toi ? Pourquoi est-ce que je me sens aimée de toi comme j’ai toujours voulu être aimée ? Pourquoi est-ce que je me sens aimée comme j’ai toujours pressenti devoir être aimée ? Pourquoi est-ce que je sens que l’Amour que tu me portes est à l’égal en profondeur, intensité, puissance, douceur, à l’Amour que tu me portes et qui est l’Amour véritable puisque je te reconnais comme ma flamme jumelle ?

Oui, tous tes gestes parlent pour toi, et elle est là ma reconnaissance.

M’aimerais-tu davantage si tu savais que je suis ta flamme jumelle ? M’aimerais-tu davantage une fois cette certitude acquise ?

Je t’ai aimé d’un amour immense, infini sans savoir que j’étais capable d’un tel Amour, sans savoir pour les flammes jumelles. Je t’ai aimé malgré moi, malgré toi, malgré tout, par delà les concepts, au-delà de Tout.

Cet Amour si puissant disparaît-il parce que je découvrirais, supposons, que tu n’es pas ma flamme jumelle ? Cet Amour ne se choisit pas. Il n’est pas du mental. Voilà pourquoi il ne peut se choisir, apparaître et/ou disparaître selon notre bon vouloir. Cet Amour est du cœur et, il a toujours été là, et c’est toi qui l’a éveillé en moi, comme un détonateur. Cet Amour n’attendait que toi pour s’enclencher, se réveiller, se révéler, s’expanser.

Voilà en quoi je te reconnais bien plus que de dire « Tu es ma flamme jumelle ». Et pour cela je t’en serai éternellement reconnaissante. Car c’est dans cette reconnaissance que je te reconnais. Et il n’y aura pas d’Amour plus véritable que celui que tu pourras lire dans mes yeux, que tu pourras entendre au sortir de mes lèvres, que tu pourras ressentir sous la douceur de mes mains.

J’incarne l’Amour véritable pour toi, UNcarnée pour t’Aimer, te Chérir, t’Honorer, t’Admirer, t’Adorer Ô Toi Mon Chevalier, Mon Ami, Mon Amant, Mon Serpent Rouge, Mon Epoux Céleste, Mon Roy.

RE-CO-NAISSANCE

RECONNESSENCE

RENAÎTRE A SON ESSENCE
REN-ÊTRE A SON ESSENCE
DE NOUVEAU A SON ESSENCE

AMEN

Myriam, le 4 janvier 2017 (texte écrit quelques heures après avoir coupé les liens avec Reconnaissance )

Retour à l'accueil