1 -Les flammes jumelles se reconnaissent tout de suite au niveau de l’âme, et il faut du temps parfois afin que cette reconnaissance devienne consciente.

2 -La flamme jumelle est la personne qui éveille le Christ en nous par le ressenti d’un Amour immense, infini, un amour tellement puissant les premières fois que l’on croit que notre cœur va exploser. Puis, avec le temps, cet Amour s’intègre en nous, c’est-à-dire que même s’il n’est plus ressenti, il est là, nous savons qu’il est là, immuable, éternel. Il gagne en puissance car plus doux. C’est un sentiment étrange car souvent la douceur est considérée comme moins puissante alors que dans ce cas, cet Amour puise sa force dans la douceur.

3 -Nous sentons notre fj en nous, de plus en plus souvent, jusqu’à la sentir définitivement, et cela passe parfois par la rencontre d’âme sœur du sexe opposé qui nous permet de guérir cette polarité en nous afin d’incarner intégralement notre polarité de base.

4 -Nous voyons sur le visage de notre flamme jumelle tous nos partenaires de vie, toutes les personnes que nous avons aimés, et par extension, tous les hommes et femmes de la terre.

5 -Nous voyons notre flamme jumelle en tout et en tous. Notre flamme jumelle est la personne qui nous fait ressentir l’Unité avec Tout. C’est la première personne dont on ne se sent pas séparé. Notre flamme jumelle, c’est nous dans notre polarité inversée. Notre flamme jumelle est à la fois notre miroir parfait et notre miroir renversé. Miroir dans lequel on se voit à l’endroit et à l’envers. On se reconnait totalement en l’Autre.

6 -Notre flamme jumelle est Tout pour nous. Le Grand Tout vit à travers notre flamme jumelle ; notre flamme jumelle vit à travers le Grand Tout.

8 –Notre flamme jumelle est le point central duquel tout émerge.

7 -Notre flamme jumelle est le point de départ et le point d’arrivée. Notre flamme jumelle est le début et la fin. Notre flamme jumelle est l’alpha et l’oméga. Quand on retourne à sa flamme jumelle, l’alpha et l’oméga se rejoignent, puis fusionnent. La boucle est bouclée. C’est le but et c’est là que tout peut commencer, dans un éternel recommencement, un renouveau permanent.

 

Myriam, le 18 janvier 2017

Retour à l'accueil