« J’ai l’impression de ne pas être parfait à tes yeux. »

Cela m’attriste et me met en colère que tu puisses penser une telle chose. A mes yeux, tu es parfait dans tes imperfections. Peut-être est-ce toi  qui me perçoit comme imparfaite et tu te dis que je pense la même chose que toi, que moi aussi je te perçois comme imparfait. Peut-être est-ce ta peur de ne pas me plaire comme tu es qui refait surface. Peut-être est-ce mon sentiment de ne jamais être parfaite à tes yeux qui ressort de cette manière. Peut-être est-ce ton autosaboteur qui vient te donner raison de ne pas totalement m’aimer. Peut-être est-ce un peu tout cela.

Oui je suis dans l’attente, l’attente d’être aimée en tous points et comme je le mérite par l’homme que j’aime. Je peux être dans l’attente et te donner tout de moi avec plaisir parce que j’estime que tu le mérites. J’ai l’impression que parfois tu as besoin de me percevoir comme « mauvaise » pour donner raison à ton petit mental qui essaie de te convaincre que je ne suis pas la femme de ta vie parce que je suis trop dans l’attente, parce que je te perçois comme imparfait à mes yeux, parce que …

Oui il y a des choses qui me gênent chez toi, ton indécision, tu dis une chose puis tu changes d’avis, tu n’assumes pas tes sentiments… et tous les prétextes que tu trouves pour te donner raison. Je sens que tu as besoin d’être rassuré sur certaines choses, et je trouve cela légitime, mais quand c’est moi qui ait besoin d’être rassurée, je dois me débrouiller seule.

Que tu ne me reconnaisses pas comme ta flamme jumelle est une chose, que tu ne reconnaisses pas mes qualités en est une autre. J’ai bien conscience de tes qualités et de tes défauts. Je t’Aime malgré Tout.

Quand je reformule ce que tu me dis, c’est pour te proposer autre chose, élargir ton horizon, préciser les choses, aller dans le détail. Tu penses que je ne t’aime pas comme tu es parce que les vieux schémas ressortent, les tiens comme les miens. Et tant qu’ils ne seront pas complètement transmutés, ils reviendront. Je trouve que tu nous pousses dans une forme d’amour duelle où tu passes du « je t’aime » au « je te déteste » et je ne m’inscris plus dans cette forme d’amour. Pour ma part, j’ai fait le choix de l’amour inconditionnel, et sans doute je repars moi aussi dans mes vieux conditionnements. Au moins en suis-je consciente et essayé-je de rétablir l’équilibre dès que je sens que je fais fausse route. Quand je sens que tu laisses ton mental prendre le dessus, je dis ce que j’ai à dire, sans doute d’une façon pas totalement juste, puis je préfère faire silence car je ne veux plus alimenter ce genre de situations.

Voilà pourquoi les gardiens nous ont demandé d’être vigilant et de protéger notre couple de flammes jumelles, et qui est le trésor le plus précieux à mes yeux. Oui nous sommes un couple Divin, mais la dualité, la 3D est toujours présente et nous en recevons encore les influences. J’incarne le Féminin dans notre couple, je suis le créateur, le guide, celle qui détient le savoir, la connaissance, et toi le Masculin qui matérialise les projets, inspirations, et idées reçues.

Ce lien avec toi occasionne beaucoup de souffrance, de remises en question, il demande beaucoup d’énergie, mais c’est la relation la plus merveilleuse, la plus grandiose qu’il m’est été donnée de vivre. Alors je l’honore du mieux que je peux, dans toutes mes imperfections de petite humaine, dans toute ma perfection divine. Je t’Aime je t’Adore du plus profond de mon Etre. A toi. Ta Bien Aimée. Eternellement.

 

Myriam, le 12 novembre 2016

Retour à l'accueil