Ce message risque de passer pour un retournement subit ou pourra sembler en totale contradiction avec ce que j’ai pu écrire précédemment.

Tout comme je souhaite la vérité plutôt que ce qui arrange ma petite personne, tout comme j’ai fait le choix de m’inscrire dans une démarche transparente et honnête vis-à-vis de moi-même déjà, j’aimerais partager le cheminement qui est le mien concernant mes compréhensions.

Il y a quatre ans environ je me suis intéressée au TRAVAIL DE BYRON KATIE qui nous apprend que tout est croyance et que ce sont nos croyances qui nous font souffrir. C’est donc en démantelant nos croyances limitantes que nous atteignons la paix. D'autres auteurs comme ALEXANDRE NADEAU vont plus loin en nous invitant à nous affranchir de la totalité de nos pensées, car si une croyance nous rend heureux aujourd’hui, elle vous rendra systématiquement malheureux un jour.

Je vois beaucoup de souffrance autour du sujet des flammes jumelles. Moi-même, croire que cet homme que j’ai rencontré est ma flamme jumelle a occasionné de grosses souffrances car cela m’a entraîné dans une vague d’obligations.

Nous sommes avant tout ici pour être dans la joie en retrouvant notre véritable nature. Et je m’aperçois qu’un tel concept, aussi spirituel soit-il sème beaucoup de chagrins, de déceptions et désillusions pour la plupart. On procède avec les notions spirituelles de la même manière qu’avec les notions matérialistes. On met une étiquette, on fige, on enferme.

Je partage mon histoire pour aider les personnes à comprendre ce qu’elles vivent, tout en leur permettant d’aller plus loin et de dépasser ce concept. Je n’y arrive pas toujours moi-même. Chaque chose en son temps.

Il ne suffit pas de savoir que les flammes jumelles ne sont qu’un concept, qu’une croyance pour le dépasser. Il faut le ressentir de l’intérieur, appréhender que tout n’est que croyance, que tout n’est qu’illusion. Je vous invite à lire les LIVRES DE GARY RENARD et UN COURS EN MIRACLE. Et là encore il ne s’agit pas de rester figé sur ce « tout n’est que croyance » qui pourrait entraîner des pensées du genre « A quoi bon tout cela ? », voire des pensées déprimantes et angoissantes comme cela a été le cas pour moi. Oui tout n’est que croyance, mais j’ai compris qu’on était ici pour vivre ce que nous avions à vivre. La vie s’est alors teintée d’une nouvelle saveur, d’une nouvelle texture. Elle m’est apparue plus précieuse, plus sacrée.

Puisque rien n’existe, les flammes jumelles n’existent pas davantage que le reste, pas plus que la notion d’âme ou la mission de vie. Il est vrai que je vis depuis 2 mois avec l’homme que j’ai reconnu il y a 4 ans comme ma flamme jumelle. Mes ressentis, visions et rêves ont été confirmés puisqu’ils se sont matérialisés. Mais comme tout n’est que croyance, rien n’assurait que nous serions un jour dans la matière en cette vie. Ni le concept de fj, ni la notion d’âme ne pouvaient certifier quoi que ce soit. Nous n’avons aucune espèce d’obligations de quelque sorte que ce soit.

Ce n’est pas parce que vous avez reconnu une personne comme votre flamme jumelle que cette personne ou vous-même avez l’obligation de vivre ensemble. Ce qui fait que je ne sais plus très bien si c’est ma foi ou si c’est parce que cela était écrit d’avance. Quelle est la part de destinée et notre part de co-création ?

Je partagerai le protocole que j’ai utilisé depuis mi-juin, date à laquelle tout s’est enchaînée rapidement. L’essentiel me semble-t-il est de vivre ce qui nous appelle, vers qui et quoi la vie nous pousse. GC et moi-même avons été poussés l’un vers l’autre et nous souhaitons cela à toutes les personnes qui s’aiment d’un amour véritable.

Quitte à vivre une illusion, autant en vivre une de sereine, de créative, récréative.

Ces deux derniers jours ont nettoyé pas mal de mes vieilles croyances si bien que je ne sais plus trop ce que je sais, ne sais pas. Ma vérité ne constitue en rien LA vérité universelle qui selon moi n’existe pas, car il y a autant de vérités qu’il y a d’étoiles. 

 

Myriam, le 20 novembre 2016

Retour à l'accueil