Sache que si tu flanches, je suis le roc sur lequel te poser

Sache que si tu es en colère, je suis la rivière dans laquelle te déverser

Sache que si tu es épuisé, je suis la flamme à laquelle te raviver

Sache que si tu es triste, je suis la brise dans laquelle t’alléger

Sache que si tu doutes, pour deux je suis persuadée

Sache que si tu te sens faible, auprès de moi ta force est décuplée

Sache qu’au creux de moi tu peux venir te ressourcer

 

Sache que quoiqu’il advienne, je t’attendrai

Sache que mon Amour est un pilier

 

Sache que moi non plus je ne savais pas qu’on pouvait autant Aimer

Sache que je ne me savais pas capable d’ainsi Aimer

 

Ô mon Aimé, sache que le temps qui, l’un de l’autre, nous tient séparés, ne fait que nous rapprocher

 

Myriam, le 21 septembre 2016

Retour à l'accueil